* *
* *
NAUSICAA

NAUSICAA

Les articles

Fermer Informations

Fermer La lettre de NAUSICAA

Fermer Les journées de l'Antiquité

Fermer Réaction

Fermer coin à histoires 1

Fermer coin à histoires 2

Fermer coin à histoires 3

Fermer coin à histoires 4

Fermer coin à histoires 5

Fermer coin à histoires 6

Fermer coin à histoires 7

Fermer la page du savant

Fermer pédagogie

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

pédagogie - Fable d'Esope en maternelle: le moucheron et le lion
 FICHE PÉDAGOGIQUE MATERNELLE

 

FICHE REMISE AU PROFESSEUR DES ÉCOLES

                    LE MOUCHERON ET LE LION      ÉSOPE

Kwvnwy kaiV Levwn.

Kwvnwy proV’ levonta ejlqwVn eipen : «  Ou[te fobou`maiv se, ou[te dunatwvterov’ mou ei : eij deV mhv, tiv soiv ejstin hJ duvnami’; o{ti xuvei’ toi`’ o]nuxi kaiV davknei’ toi`’ ojdou`si; tou`to kaiV gunhV tw/` ajndriV macomevnh poiei`. jEgwV deV livan uJpavcw sou ijscurovtero’. Eij deV qevlei’, e[lqwmen kaiV eij’ povlemon. » KaiV salpiva’ oJ kwvnwy ejnephvgeto, davknwn taV periV taV’ rJivna’ aujtou` a[trica provswpa. Kaiv oJ levwn toi`’ ijdivoi’ o[nuxi katevluen eJautovn, e{w’ ajphuvdhsen. JO deV kwvnwy nikhvsa’ toVn levonta, salpivsa’ kaiV ejpinivkion a/[sa’, e[ptato. kaiV ajravcnh’ desmw/` ejmplakeiV’ ejsqiovmeno’ ajpwduvreto pw`’ megivstoi’ polemw`n uJpov eujtelou`’ zwvou, th`’ ajravcnh’, ajpwvleto.

 

TRADUCTION:

Un moucheron s’approcha d’un lion et lui dit : “Je n’ai pas peur de toi, tu n’es pas plus fort que moi. D’ailleurs, en quoi consiste ta force ? Dans tes griffes qui déchirent et tes dents qui mordent ? Cela une femme qui se bat contre son mari le fait aussi. Moi je suis en fait bien plus fort que toi. Si tu le veux, engageons un combat.” Le moucheron sonne de la trompette et s’élance sur le lion, mord sa face sans poil autour du museau. Le lion se déchire de ses propres griffes jusqu’à ce qu’il soit vivement irrité. Le moucheron après avoir vaincu le lion, sonné la trompette et chanté un chant de victoire, s’envola. Mais pris dans les filets d’une araignée, alors qu’elle le mangeait, il se lamentait parce qu’il avait combattu les plus grands et qu’il était tué par un vulgaire animal, une araignée.

            Cette fable s’adresse à ceux qui renversent les puissants et sont renversés par des petits.


                        LE MOUCHERON ET LE LION

 

            Présenter les animaux de la fable et apprendre leur nom. Kwvnwy, le moucheron doit être répété plusieurs fois en faisant la mimique suivante : l’index de la main droite recourbé fait mine de piquer. Le mot est écrit au tableau. On pourra alors inviter un enfant à jouer le moucheron et à aller piquer un autre avec son index en disant Kwvnwy Le mot levwn déjà connu sera lui aussi répété avec sa mimique et écrit au tableau.  Répartir les enfants en deux groupes. Chaque enfant du premier groupe sera un levwn et chaque enfant du second groupe sera un Kwvnwy. Avec le premier groupe on peut revoir des notions des séances précédentes: levwn ejstiv mevga’  en disant : levwn ejstiv mevga’ et en le faisant mimer par les enfants. Avec le second groupe il est possible de revoir Kwvnwy ejstiv mikrov’ en disant: Kwvnwy ejstiv mikrov’ ”.Continuer à raconter l’histoire jusqu’au moment où le moucheron engage le combat avec le lion. Apprendre alors l’expression ouj fobou`maiet le mot povlemo’, faire mimer un povlemo’ par deux enfants puis par deux autres en prenant bien soin de répéter le mot. Pendant ce temps chaque Kwvnwy va s’avancer vers un lion en lui disant ouj fobou`maiet aller le piquer en disant Kwvnwy et chaque levwn va se mettre à rugir en criant levwn, levwn, levwnpuis il va tomber à terre vaincu et le Kwvnwy criera:nikw`”.

 

 

 

MOTS UTILISÉS AU COURS DE LA SÉANCE:

Kwvnwy    : le moucheron  

levwn  : le lion     

ouj fobou`mai : je n’ai pas peur

povlemo’ : le combat

nikw` : je suis vainqueur

Kwvnwy ejstiv mikrov’ / levwn ejstiv mevga’ : le moucheron est petit/ le lion est grand

 

 

 


Date de création : 26/06/2015 16:00
Dernière modification : 26/06/2015 16:00
Catégorie : pédagogie
Page lue 1848 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Spécial info !

A ECOUTER SUR France CULTURE 23 MIN

Les homélies sur le Notre Père de Grégoire de Nysse

Entretien sur le sens de la prière selon saint Grégoire de Nysse à l'occasion de la parution dans la collection des Sources chrétiennes du volume 596 consacré aux homélies sur le Notre Père.

 

Grégoire de Nysse (IVe siècle) - fresque contemporaine

 

Situer les Homélies sur le Notre Père dans la vie et l'œuvre de Grégoire de Nysse (IVe siècle) ; l'approche pastorale de l'auteur : un texte adressé à tous ; Maxime le Confesseur, lecteur des Homélies sur le Notre Père ; la critique sociale dans le texte de ces homélies ; l'Hymne à la prière de Grégoire

A lire : C. Boudignon, M. Cassin, J. Séguin (+) éd. et trad., Grégoire de Nysse, Homélies sur le Notre Père, Sources chrétiennes 596, 2018

https://www.franceculture.fr/emissions/orthodoxie/les-homelies-sur-le-notre-pere-de-gregoire-de-nysse

 

Recherche



Connexion...
 
Liste des membres Membres : 41

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


  Membre en ligne :
  Anonyme en ligne : 1

Total visites Total visites: 185467  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 2

Le 23/02/2009 @ 17:35

^ Haut ^