* *
* *
NAUSICAA

NAUSICAA

Les articles

Fermer Informations

Fermer La lettre de NAUSICAA

Fermer Les journées de l'Antiquité

Fermer Réaction

Fermer coin à histoires 1

Fermer coin à histoires 2

Fermer coin à histoires 3

Fermer coin à histoires 4

Fermer coin à histoires 5

Fermer coin à histoires 6

Fermer coin à histoires 7

Fermer la page du savant

Fermer pédagogie

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

coin à histoires 7 - la Crète
Voyage en Crète :
Bonjour, xaéirete ,c’est moi, c’est Népomucénos, je suis là avec Sidonia.Nous avons amené nos chevaux magiques pour vous conduire à travers l‘espace et le temps en Grèce il y a très, très, longtemps. Aujourd’hui nous allons vous emmener en Crète, montez vite sur vos chevaux ailés! vous avez chacun le votre et prononcez le mot magique “ hippos “. Sidonia qui était restée un peu à l’écart à regarder les enfants en souriant s’approche alors, donne la main à Népomucénos, ils ferment les yeux, les enfants murmurent :” hippos hippos hippos “ et les voilà tous dans le ciel où ils disparaissent sous les nuages. Puis les nuages s’estompent et tous nos amis se dirigent vers une grande île, ils sont maintenant très près du sol.
- “regardez dit, Sidonia , nous survolons le palais du roi Minos
- comme il est grand!” s’écrient les enfants pleins d’admiration
- venez descendons le voir. Népomucénos va nous raconter l’histoire du roi, il sait si bien le faire! ajouta -t elle en jetant un regard plein d’admiration vers Népomucénos.
Ils sont maintenant tous rassemblés dans un coin de la cour centrale, les enfants sont serrés contre Sidonia, elle sourit doucement et tous ont les yeux fixés sur Népomucénos ils attendent l’histoire :
“le roi Minos est un roi très puissant, dit Népomucénos, c’est le fils de Zeus. Écoutez son histoire Un jour le dieu de la mer, Poséidon, lui offrit un magnifique taureau, tauros un taureau tout blanc et Minos promit de le sacrifier sur l’autel de Poséidon. Mais par la suite Minos ne respecta pas sa promesse : il trouvait le taureau blanc trop beau et voulait le garder pour lui. Il sacrifia un beau taureau mais un taureau noir en pensant que Poséidon ne se rendrait compte de rien. Mais Poséidon comprit tout de suite la ruse et décida de se venger : il rendit la femme de Minos, la reine Pasiphaé, amoureuse du taureau. Et… un jour Pasiphaé mit au monde un être monstrueux : il avait un corps d’homme et une tête de taureau, c’était : le Minotaure. Minos décida de le cacher, il fit construire ici, dans son palais, un labyrinthe par son architecte de génie, Dédale, et y enferma le Minotaure. Le monstre ne se nourrissait que de chair humaine et Minos qui avait vaincu Athènes imposa aux Athéniens de lui envoyer chaque année sept jeunes gens et sept jeunes filles pour que le Minotaure les dévore (phageïn manger).Les enfants un peu effrayés se serrent contre Sidonia qui éclate de rire “n’ayez pas peur vous ne risquez rien, le minotaure ne va pas surgir , reposez vous un instant en vous allongeant à l’ombre, le voyage a été long. Népomucénos vous racontera la suite dans un moment”
Les enfants, épuisés par le voyage, s’étaient assoupis. Népomucénos et Sidonia appuyés l’un contre l’autre les regardent en souriant, ils attendent que se produise l’événement pour le quel ils ont amené les enfants ici. Sidonia la première perçoit au loin un mouvement inhabituel : “Vite, Népomucénos, ça y est, ils arrivent!” dit-elle en secouant légèrement les enfants. “réveillez-vous! regardez la troupe qui avance, s’écrie Népomucénos en désignant des jeunes gens et des jeunes filles encadrés par des soldats, ce sont les jeunes Athéniens que l’on va offrir au Minotaure” les enfants les yeux écarquillés regardent passer ces pauvres gens que le Minotaure va dévorer.”vous avez remarqué, murmure Sidonia, il y a un garçon bien plus beau que les autres. quelle allure ! quels muscles!
- bien sûr, répond Népomucénos un peu agacé, c’est Thésée, le fils du roi Égée, il a voulu faire partie des prisonniers pour tuer le Minotaure et libérer son peuple. Son père le lui a permis; mais il a très peur pour lui. Il lui a demandé, s’il revenait vainqueur, d’ôter la voile noire de son bateau et de la remplacer par une blanche. Suivons les!”
Sidonia prend les plus petits par la main et ils se mettent en marche. Au bout de quelques instants, ils arrivent dans un endroit retiré, assez sombre, devant une porte massive, solidement fermée. Tous se taisent le silence est effrayant. Sidonia rassure les enfants “Nous sommes devant le labyrinthe où est enfermé le Minotaure, mais n’ayez pas peur tout va bien se passer. Regardez cette belle jeune fille qui s’avance, c’est la fille du roi Minos, Ariane. Cela fait un moment qu’elle regarde Thésée, elle le trouve très beau, si beau qu’elle ne le laissera pas mourir. Thésée l’a vue lui aussi, il lui sourit, le charme agit. Ils se parlent : Thésée demande son aide, il se sent assez fort pour tuer le Minotaure, mais il voudrait qu’elle lui donne un secret pour ressortir du labyrinthe.”
Les enfants attendent le souffle court, Que va-il se passer? Ils voient Ariane baisser les yeux et murmurer :”si je le fais m’amèneras-tu dans ton pays sur ton bateau?” Thésée la regarde, elle est charmante et il promet de l’emmener avec lui. “attends moi alors” dit Ariane et légère elle s’enfuit vers une maison éloignée, elle entre et ressort quelques instants plus tard, elle s’approche de Thésée et lui remet une pelote de laine.
Népomucénos explique aux enfants qu’elle est allée chez Dédale, l’architecte de génie qui a construit le labyrinthe et qui est capable de résoudre tous les problèmes. “elle l’a supplié de l’aider, poursuit Népomucénos, Ariane est si charmante que Dédale n’a pas résisté longtemps, il lui a remis cette pelote de laine : elle doit en tenir un bout et Thésée doit garder la pelote et progresser dans le labyrinthe en dévidant le fil. Pour ressortir il n’aura qu’à suivre le fil. Ariane a adressé un sourire étincelant à Dédale et s’est enfuie en serrant bien fort sa pelote. La voilà maintenant devant l’entrée du labyrinthe, elle tient le bout du fil et Thésée s’enfonce dans l’antre du monstre.”
Les enfants se serrent contre Sidonia, tous attendent en silence. Thésée va-t-il vaincre le monstre? Un cri horrible retentit du fond du labyrinthe, puis plus rien. Que se passe-t-il? Puis Thésée apparaît enfin il est couvert de sang, mais victorieux. Il brandit son épée et crie “nikô je suis vainqueur” Ariane pleure de joie et tous prennent la direction du rivage pour s’embarquer sur le bateau rapide de Thésée.
“Ce n‘est pas fini dit Népomucénos, montez sur les chevaux ailés et suivons les.”
Les enfants prononcent le mot magique “ hippos , hippos , hippos “. et les voilà partis.

Ils suivent le bateau un long moment, puis le bateau s’arrête sur une île.
“c’est l’île de Naxos, explique Népomucénos, venez, descendons, ne craignez rien le sortilège nous protège toujours : nous pouvons tout voir, tout entendre, mais personne ne peut ni nous voir, ni nous entendre, ni nous toucher : nous appartenons à un autre espace et à un autre temps. Regardez donc ce qui se passe! “
Thésée, Ariane et les marins quittent le bateau pour visiter l’île, et pendant que les hommes recherchent de la nourriture Ariane s’écarte pour se reposer, puis elle s’endort. Thésée en profite, il rassemble vite ses hommes et les fait embarquer en silence en abandonnant lâchement Ariane sur cette île desserte. Quand Ariane se réveille enfin, il est déjà trop tard: le bateau s’est éloigné du rivage. Ariane pleure et se lamente. Certains enfants ont les larmes aux yeux, Sidonia le voit bien: “n’ayez pas de chagrin, murmure-t-elle, tout va bien se passer : le dieu Dionysos va entendre ses plaintes, la trouver bien jolie, tomber amoureux d’elle et l’emmener avec lui.”
Thésée poursuit son voyage vers Athènes toujours suivi par nos petits amis sur leurs chevaux.
“ Regardez bien, dit Népomucénos, Athènes est proche. Mais Thésée a oublié de changer la voile noire pour une voile blanche. Son père attend avec angoisse l’arrivée du bateau, il est allé jusqu’au cap Sounion dès qu’on lui a appris que le bateau approchait. Venez rejoignons le près du temple de Zeus”
Les enfants descendent de leurs chevaux et s’approchent, guidés par Népomucénos et Sidonia. Ils sont maintenant tout près de ce temple magnifique que les navigateurs aperçoivent de loin. Égée est là lui aussi, les traits crispés il scrute l’horizon son angoisse fait peine à voir, il se demande pourquoi il a laissé son fils partir si loin pour une mission si dangereuse. Ce point noir là bas c’est un bateau, est-ce celui de son fils? oui il se rapproche. et la voile? de quelle couleur est la voile? Égée pour mieux voir s’est approché tout au bord du rocher qui surplombe la mer. Noire! la voile était noire! Thésée était donc mort! et fou de douleur le vieux roi se jette dans la mer qui depuis porte son nom : la mer Égée.

Les enfants poussent des cris, Sidonia les console : “ce n’est qu’une vieille histoire qui s’est passée il y a bien longtemps, nous allons à nouveau voyager à travers l’espace et le temps pour retourner chez vous. Les chevaux nous attendent, regardez comme ils sont beaux, ils sont étincelants, toucher leur pelage, voyez comme il est doux! Les chevaux semblent avoir compris ce que leur demandent Sidonia, ils se penchent vers les enfants, les caressent de leurs ailes. Les enfants montent sur leur dos Népomucénos aide les plus petits. Sidonia et Népomucénos ferment les yeux et se donnent la main, et les voilà bientôt tous dans les nuages.



Chaque lettre de Nausicaa publie des aventures de Sidonia et Népomucéos pour les adhérents à l’association. Adhérez !
























Date de création : 25/10/2005 14:51
Dernière modification : 25/10/2005 14:51
Catégorie : coin à histoires 7
Page lue 4460 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Spécial info !
Nausicaa participe aux journées e l'archéologie à Marseille

Au programme, à Marseille pour les journées Nationales de l’Archéologie :

Au Musée d’Histoire

Le Musée d’Histoire de Marseille est un site de la « Voie historique ». A deux pas du Vieux Port, et tout autour du site archéologique de la Bourse – Port Antique, le musée permet de découvrir les 26 siècles d’existence de la plus ancienne ville de France. 13 séquences chronologiques, introduites par un objet-phare emblématique de la ville, jalonnent le parcours permanente des collections, des premières occupations préhistoriques aux développements urbains contemporains
Au programme pour les journées nationales de l’Archéologie :

Visite : Les Voyages des héros de l’Antiquité : récits contés
Samedi 17 : de 14h30 à 15h30 et de 16h30 à 17h30
Dimanche 18 juin : de14h30 à 15h30 et de 16h30 à 17h30

Récits au cœur des collections : autour de Prôtis, de la fondation de Marseille, d’Ulysse et du monde des morts.
Par l’association Nausicaa, en collaboration avec les Journées de l’Antiquité
Durée : une heure
Public familial, enfants à partir de 6 ans
Inscriptions sur place le jour même (dans la limite des places disponibles) au stand “Les Journées de l’Antiquité”.
RDV dans le hall d’accueil, en rez-de-jardin


Recherche



Connexion...
 
Liste des membres Membres : 41

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 3

Total visites Total visites: 167415  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 2

Le 23/02/2009 @ 17:35

^ Haut ^