* *
* *
NAUSICAA

NAUSICAA

Les articles

Fermer Informations

Fermer La lettre de NAUSICAA

Fermer Les journées de l'Antiquité

Fermer Réaction

Fermer coin à histoires 1

Fermer coin à histoires 2

Fermer coin à histoires 3

Fermer coin à histoires 4

Fermer coin à histoires 5

Fermer coin à histoires 6

Fermer coin à histoires 7

Fermer la page du savant

Fermer pédagogie

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

coin à histoires 6 - Jason
Voyage à Mycènes
La dernière fois nous avons laissé Sidonia et Népomucénos à Épidaure dans le sanctuaire du dieu Asclépios

“Comme ce dieu était fort! s’écrie un petit garçon, c’était vraiment une belle histoire! - Encore une autre, dis, raconte nous une autre histoire, s’il te plaît.”
Népomucénos et Sidonia se regardent. Sidonia sourit et ferme doucement les yeux. “Bon, c’est d’accord, s’écrit Népomucénos, mais nous changeons de lieu. Je veux vous faire découvrir le plus bel endroit de la Grèce... et, même si ce n’est pas le plus beau, je sais bien que c’est celui que Sidonia préfère. Vite aux chevaux! regardez ils agitent déjà leurs ailes”.
Les enfants se précipitent sur leurs chevaux. Népomucénos et Sidonia ferment les yeux et se donnent la main et les voilà tous partis pour Mycènes.

Ils se trouvent devant la porte aux lionnes. Les murailles sont faites de pierres si grosses qu’on a du mal à croire que des hommes aient pu construire de tels murs. Les enfants se tournent instinctivement vers Népomucénos, ils attendent l’histoire. Népomucénos commence alors d’une voix lente et grave :
“C’est devant cette porte, il y a très, très longtemps qu’Agamemnon est revenu en triomphateur de Troie, il avait mené une guerre longue et dure pour arracher la femme de son frère aux Troyens. C’était Hélène la plus belle femme du monde, elle s’était laissée séduire par le beau prince Paris !
Imaginez donc, les enfants, Agamemnon triomphant arrivant devant cette porte sur son char: il est beau, sa cuirasse brille au soleil, son casque resplendit et sa femme Clitemnestre vient l’accueillir un sourire un peu crispé sur les lèvres. Est-ce parce que Agamemnon ramène avec lui une belle captive: Cassandre? Clitemnestre serait-elle jalouse? Ce serait bien étonnant car, peu après le départ d’Agamemnon pour Troie, Clitemnestre est tombée amoureuse d’Egisthe avec qui elle partage tout son temps.
- Il ne faut pas oublier, dit Sidonia, qu’avant de partir pour Troie Agamemnon a sacrifié leur fille Iphigénie sur l’autel des dieux pour obtenir que les vents se lèvent et fassent gonfler les voiles de ses bateaux. Comment Clitemnestre aurait-elle pu lui pardonner?
- Quoiqu’il en soit Agamemnon est là splendide sur son char. Sa femme lui sourit et l’invite à venir se délasser dans un bain. Il descend de son char et la suit. Cassandre se met à trembler. Elle est devant la porte, immobile, elle sait déjà ce qui va se passer. Elle a reçu du dieu Apollon le don de prévoir tout ce qui est triste dans l’avenir et de n’être crue par personne. Cassandre se tord les mains, elle crie de douleur: elle sait qu’Agamemnon va mourir, mais personne ne la croit. Laissons la nous aussi devant cette porte et montons vers le palais où le drame se joue. Le palais est au sommet de l’acropole, la montée est rude. Agamemnon entre dans son palais ses enfants sont là. Electre la première se jette dans ses bras: son père lui a beaucoup manqué, elle hait Égisthe qui a pris sa place. Oreste s’avance, lui, plus lentement : il est impressionné par l’armement de son père. Agamemnon quitte ses armes et prend son fils dans ses bras. Clitemnestre s’avance, toujours le sourire aux lèvres, les sépare et entraîne son époux vers le bain. Agamemnon content de cet accueil et de retrouver la douceur du foyer se laisse faire, sans voir Égisthe qui pénètre silencieusement dans la salle. Brusquement Clitemnestre jette un filet sur lui et le vainqueur de Troie ne pourra plus se défendre : Égisthe va le tuer sans peine à coups de hache. La nouvelle du crime se répand dans le palais. Vite un vieux serviteur fidèle sauve Oreste en l’emmenant très loin : Égisthe, assoiffé de pouvoir aurait très certainement tué le fils d’Agamemnon. Électre pleure et injurie sa mère et Égisthe. À partir de ce jour, elle va mener une vie misérable dans le palais, jusqu’à ce qu’Égisthe la marie à un pauvre paysan. Il pense qu’ainsi les enfants qu’Électre mettra au monde ne viendront pas, un jour, lui réclamer le trône de Mycènes. Électre vit maintenant hors de ce beau palais, le coeur plein de haine, ne désirant que la vengeance. Un jour, un jeune homme arrive, Électre met du temps à le reconnaître. et pourtant c’est son frère, c’est Oreste! voilà enfin pour Électre l’occasion rêvée. Elle pousse son frère au meurtre. Oreste va tuer Égisthe et...sa propre mère! Ensuite Oreste aura du mal à assumer cet acte. Il va devenir fou et errer à travers la Grèce avec son fidèle ami Pilade jusqu’à ce qu’il puisse se purifier et obtenir le pardon des dieux.

Chaque lettre de Nausicaa publie des aventures de Sidonia et Népomucéos pour les adhérents à l’association. Adhérez !

L’histoire de Jason
La dernière fois nous avons laissé Sidonia et Népomucénos à Mycènes. Mais aujourd’hui, ils ont décidé de laisser les enfants chez eux et de leur raconter une histoire
“Puisque nos chevaux ailés ont besoin de repos, nous sommes venus seuls vous raconter une histoire, une très belle histoire, celle de Jason et de son bateau magique”dirent ensemble Népomucénos et Sidonia.
Les yeux des enfants se mirent à briller et ils s’assirent tous autour de Népomucénos et de Sidonia qui commença l’histoire :

Il y avait autrefois en Grèce une ville qui s’appelait Iolchos, dans cette ville régnait le roi Aeson. Or Aeson avait un frère, Pélias, qui était jaloux de lui, il lui vola sa couronne et régna en paix jusqu’au moment où un dieu lui dit qu’un jour un étranger viendrait avec une seule sandale et qu’il le chasserait de son trône.
Et effectivement un jour arriva un homme qui avait une seule sandale. Il avait perdu la deuxième en aidant une vieille femme à traverser une rivière, en la prenant sur son dos. Or cette vieille femme était la déesse Héra, la reine des dieux, déguisée. Et depuis ce jour Héra protège ce jeune homme.
Il poursuivit son chemin et arriva à Iolchos. Là les gens le regardèrent et se mirent à murmurer “l’homme à l’unique sandale que les dieux ont annoncé!” Pélias fut très inquiet quand il le vit. “Que désires-tu?” lui demanda-t-il “mon royaume, lui répondit-il, car je suis votre neveu Jason, le fils du roi Aeson.” Pélias décida de se débarrasser de son neveu grâce à une ruse, il promit à Jason de lui rendre son trône si il prouvait qu’il en était digne et si il allait en Colchide chercher la Toison d’or.

la toison d’or était la peau d’un bélier d’or qui était gardée par un serpent - dragon qui ne dormait jamais.

Jason décida de se préparer au départ. Tout d’abord il fit construire par les meilleurs ouvriers de la Grèce le plus formidable bateau du monde, le plus grand qu’on ait jamais vu. la proue de ce navire lui fut donnée par la déesse Athéna, elle avait été taillée dans un chêne divin un arbre qui prédisait l’avenir. Athéna l’aida aussi à rassembler un équipage de 50 hommes tous plus forts les uns que les autres. Le navire s’appelait l’Argo et les 50 compagnons s’appelèrent les Argonautes. C’étaient tous des héros de la Grèce, ils vinrent tous en grand nombre en se réjouissant de participer aux splendides batailles que promettait un tel voyage! il vint l’homme le plus fort du monde : Héraclès, le grand poète : Orphée, les terribles jumeaux : Castor et Pollux, les deux étranges frères ailés : Zéthès et Calaïs, l’homme qui voyait au-delà de l’horizon : Lyncée.

Lorsque tout fut prêt, les cinquante compagnons, les Argonautes, s’embarquèrent. La première escale fut une île dont les femmes avaient tué tous leurs maris, ces femmes se sentaient un peu seules et elles ne voulaient plus laisser repartir les cinquante Argonautes : elles en auraient bien fait leurs nouveaux maris! Mais les Argonautes jugèrent cela peu prudent et s’enfuirent.

Captivés les enfants n’avaient pas dit un mot, mais le soir tombait et Sidonia décida de remettre la suite de l’histoire au lendemain. Ce fut un concert de protestations mais Sidonia tint bon...


Le lendemain, dès leur réveil, les enfants se mettent à chercher Sidonia et Népomucénos, ils sont impatients de connaître la suite de l’histoire. Mais Sidonia et Népomucénos sont introuvables pendant de longues heures et les enfants sont très tristes. Puis soudain alors que le soir commence à tomber une petite fille s’écrie “venez voir là haut dans le ciel!”. Tous se précipitent: de magnifiques chevaux ailés se dirigent vers eux, conduits par Sidonia et Népomucénos.
Népomucénos s’approche et leur dit : “Comme vous avez été très sages nous sommes allés dans notre île chercher nos chevaux magiques. Grâce à eux nous allons vous emmener à travers le temps et l’espace suivre le navire Argo .”
Effectivement, un moment après tout le monde est prêt, les enfants sont sur leurs chevaux, Népomucénos et Sidonia se donnent la main, ferment les yeux et les voilà partis, ils volent au dessus de la mer jusqu’à ce qu’ils aperçoivent le navire Argo avec Jason et les Argonautes à son bord. ils cherchent toujours le pays de la toison d’or. “Regardez, dit Sidonia, ils s’approchent d’une île, ils débarquent” Népomucénos, Sidonia et les enfants les suivent et ils voient le roi de l’île recevoir Argonautes très aimablement et les inviter à un magnifique banquet. Népomucénos attire alors les enfants près du bateau, et ils voient des monstres très puissants, des géants à dix bras attaquer le navire Argo. Heureusement pour les Argonautes c’était Héraclès qui montait la garde sur l’Argo. Le combat est terrible mais quand les Argonautes reviennent de leur banquet ils retrouvent les géants assommés et entassés sur la plage. Le navire repart et les marins cherchent toujours le pays de la toison d’or.
Népomucénos, Sidonia et les enfants les suivent toujours sur leurs chevaux magiques et ils arrivent ainsi en Trace Sidonia explique aux enfants: “ils viennent ici pour consulter le devin Phinée celui-ci est puni par les dieux : il est aveugle et poursuivi par des montres volants, de gros oiseaux aux visages de femmes : les Harpies qui volent sa nourriture chaque fois qu’il veut manger” Les enfants sont trop loin pour comprendre ce qui se passe vraiment alors Népomucénos qui sait tout leur explique:. “Phinée accepte d’indiquer aux Argonautes la route du pays de la toison d’or s’ils le délivrent de ces horribles monstres. Regardez, Jason appelle les deux étranges frères ailés, il leur ordonne d’emmener les Harpies au loin et de les capturer. Phinée est enfin délivré et, ravi, il indique leur chemin aux Argonautes.

C’est ainsi que, grâce aux indications de Phinée, Jason et les Argonautes arrivent au pays de la toison d’or toujours suivis par nos amis. Le roi Aétès est un roi très dur, un magicien illustre et ce qu’il ne peut obtenir par la force il l’obtient par la sorcellerie. Les enfants sont terrorisés. Mais Sidonia les rassure : “tout se finira bien, observez Aétès : il est consterné de voir arriver ce navire gigantesque avec ce terrifiant équipage. Il décide de s’en débarrasser par la ruse et par ses pouvoirs magiques et de les empêcher de prendre la toison d’or.”
Les enfants écoutent Aétès avec attention, il s’adresse à Jason d’une voix forte:”tu peux prendre la toison d’or, mais tu dois avant réussir une épreuve : attraper mes deux taureaux qui soufflent le feu, les atteler à la charrue de bronze, labourer un champ et y semer les dents de dragon qui se trouvent dans un casque de bronze”. Les enfants se serrent les uns contre les autres et se demandent avec anxiété ce qui va se passer. Sidonia le comprend et elle leur parle doucement:.”heureusement pour Jason la fille du roi, Médée, a tout entendu. Médée est une grande magicienne comme son père, elle a une belle chevelure noire et elle trouve Jason très beau, elle en est même tombée amoureuse, depuis qu’elle l’a vu elle ne pense plus qu’à lui.” Le soir descend, avant d’amener les enfants se reposer Népomucénos et Sidonia les font s’approcher très doucement de l’endroit où Jason se repose et ils voient Médée qui s’avance, elle vient rejoindre Jason et elle lui donne une pommade qui va le protéger contre le souffle enflammé des terribles taureaux.
Ainsi, le lendemain Jason attelle les taureaux sans difficulté, il laboure le champ, sème les dents. Et aussitôt des hommes en armes sortent de la terre en poussant des cris horribles et en se jetant sur les Argonautes. mais Jason, sur le conseil de Médée, ramasse une pierre et la lance sur le soldat le plus proche, la pierre rebondit sur sa poitrine et va en frapper un autre. Se croyant attaqués les soldats s’entretuent et Jason achève le dernier. Voilà, dit Népomucénos, il a triomphé des épreuves. Mais Aétès est furieux, il le cache et il dit à Jason qu’il pourra prendre la toison d’or le lendemain. Il est temps pour nous aussi de nous reposer”

Le lendemain, dès leur réveil, les enfants se mettent à chercher Sidonia et Népomucénos, ils sont impatients de savoir si le roi Aétès va laisser prendre la toison d’or à Jason puisqu’il a réussi les terribles épreuves qu’il lui avait imposées. Mais Sidonia et Népomucénos semblent avoir disparu et les enfants commencent à avoir un peu peur, quand toutà coup, Sidonia et Népomucénos arrivent. Sidonia serrent les plus petits contre elle : « Allons nous vous aimons trop, jamais nous ne vous aurions laissé ! nous sommes juste repartis dans notre île donner un peu de tendresse à nos animaux
- des animaux , s’écrie un jeune garçon aux cheveux bouclés, quels animaux ?
- les nôtres, ils sont à la fois semblables aux vôtres et très différents, c’est comme nos chevaux »
Sidonia sourit,les yeux dans ses rêves, elle n’en dira pas plus.

Népomucénos s’approche et leur dit : “Comme vous avez été très sages, nous sommes allés dans notre île chercher nos chevaux magiques. Grâce à eux nous allons vous emmener à travers le temps et l’espace au pays de la toison d’or”
“Vite, continue Sidonia, prenez chacun un cheval, nous partons.”
aussitôt dit aussitôt fait, ils prononcent la formule magique “hippos, hippos, hippos ” et ...les voilà au pays de la toison d’or
C’est le début de la nuit, Sidonia et Népomucénos entraînent les enfants vers la pièce où Jason dort “Regardez, murmure Sidonia, voici Médée, la fille d’Aétos, elle s’approche de la couche de Jason”
Médée secoue Jason “Vite, vite, souffle-t-elle, mon père a décidé de te massacrer toi et les Argonautes avant l’aube! Réveille Orphée qu’il vienne avec sa lyre : nous allons chercher la toison d’or tout de suite et nous aurons juste le temps de fuir”.
Jason fait ce qu’elle avait demandé et, suivis par les enfants Sidonia et Népomucénos se dirigent en hâte vers le bois sacré où se trouve la toison d’or et le dragon-serpent qui ne dort jamais. La nuit est sombre, sans Médée ils n’auraient jamais trouvé leur chemin. Ils arrivent près des arbres. La toison, suspendue très haut aux branches du plus grand arbre, brille doucement au clair de lune, et, au bas de l’arbre, veille le terrible dragon. Les enfants sont émerveillés devant la splendeur de la toison, mais les plus petits tremblent de peur devant le dragon-serpent et se serrent contre Sidonia qui les rassure en souriant: vous ne risquez rien, vous le savez bien, un sortilège nous protège : nous pouvons voir et entendre, mais personne ne peut ni nous voir, ni nous entendre, ni nous toucher : nous appartenons à un autre espace et à un autre temps. Regardez donc ce qui se passe! “
Jason saisit son épée , mais Médée l’arrête “laisse jouer Orphée”. Orphée prend sa lyre, les notes de musique s’élèvent, très pures, dans les airs et bientôt le serpent-dragon qui ne dort jamais ... s’endort bercé par la douce musique de la lyre.

Jason enjambe le serpent-dragon et se saisit d’un bond de la toison, la jette sur ses épaules et s’enfuit en courant avec Médée et Orphée vers la navire Argo. Les Argonautes poussent le navire à la mer et s’éloignent du rivage emmenant avec eux la toison d’or, Médée et son petit frère Apsyrtos.
Népomucénos appelle les chevaux ailés, chaque enfant monte sur le sien prononce la formule magique: “ hippos, hippos, hippos ” et les voilà tous partis à la suite de Jason. Soudain Népomucénos dit aux enfants “regardez ces navires rapides, c’est Aétès, il se lance à leur poursuite; que vont faire Jason et Médée?“
“Cela suffit, dit Sidonia, nous rentrons” mais cette décision arrive trop tard : déjà sous les yeux horrifiés des enfants, Médée, qui a imaginé une ruse effroyable, tue son frère, le coupe en morceaux et jette un à un les morceaux à la mer. Aétès s’arrête pour ramasser les morceaux de son fils et le navire Argo peut ainsi s’échapper.
Sidonia et Népomucénos ramènent les enfants chez eux. Mais les enfants veulent connaître la fin de l’histoire alors Népomucénos :
-”je vous la raconte si vous promettez de dormir tout de suite après.
- oui, oui, on te le promet, s’écrient-ils tous ensemble
- Jason fut épouvanté quand il apprit le terrible crime de Médée. Les dieux le furent aussi et pour punir ce crime ils empêchèrent pendant longtemps le navire de rentrer en Grèce. Les Argonautes connurent encore bien des aventures, ils rencontrèrent les sirènes : des femmes-oiseaux qui chantaient si bien que les marins plongeaient dans les vagues pour les rejoindre. Mais Orphée chanta encore mieux, il fit entendre une musique si belle que les Argonautes furent sauvés. Argo arriva finalement en Grèce, mais Jason, horrifié par le crime de Médée, ne l’épousa jamais. Il renonça au trône. Il vécut encore quelques temps puis, un jour qu’il passait près de l’Argo en rêvant à ses aventures, la proue du bateau faite dans l’arbre magique offert par Athéna se détacha, tomba sur lui et le tua. Il mourut seul près de son navire.”
- Les yeux des enfants sont lourds de sommeil
-bonne nuit dormez bien,” murmurent Sidonia et Népomucénos. Puis ils se prennent par la main ferment les yeux et s’envolent vers leur île suivis de leurs chevaux magiques.

Chaque lettre de Nausicaa publie des aventures de Sidonia et Népomucéos pour les adhérents à l’association. Adhérez !



Date de création : 25/10/2005 14:49
Dernière modification : 25/10/2005 14:49
Catégorie : coin à histoires 6
Page lue 4714 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Spécial info !
Voici nos prochaines journées de l'antiquité:
Le jeudi 11 mai à 18h:
intervenant : Frédéric Trajber
"Les vies d'Homère"
au lycée Saint Louis-Sainte Marie, allée saint Louis Gignac la Nerthe 13180

le vendredi 19mai à 18h 30
intervenant : Christian Boudignon
"les compagne de Zeus"
au lycée professionnel Sainte Elisabeth, ZAC de la haute Bedoute 13240 Septème les Vallons

le vendredi 9 juin à 18h30
intervenant : Lionel Pons
"les visages du mythe d'Orphée dans la musique classique européenne"
avec intervention de Sandra Spagnoli (soprano) et Philippe Donati (baryton)
au lycée Sévigné 1 avenue de saint Jérôme 13013 Marseille
cette conférence sera précédée d'un spectacle des enfants qui étudient le gre en maternelle (16h30) et en CM2 (17h40)

Recherche



Connexion...
 
Liste des membres Membres : 595


Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonyme en ligne : 1

Total visites Total visites: 147330  
^ Haut ^