* *
* *
NAUSICAA

NAUSICAA

Les articles

Fermer Informations

Fermer La lettre de NAUSICAA

Fermer Les journées de l'Antiquité

Fermer Réaction

Fermer coin à histoires 1

Fermer coin à histoires 2

Fermer coin à histoires 3

Fermer coin à histoires 4

Fermer coin à histoires 5

Fermer coin à histoires 6

Fermer coin à histoires 7

Fermer la page du savant

Fermer pédagogie

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

coin à histoires 5 - Mycènes
Voyage à Mycènes
La dernière fois nous avons laissé Sidonia et Népomucénos à Épidaure dans le sanctuaire du dieu Asclépios

“Comme ce dieu était fort! s’écrie un petit garçon, c’était vraiment une belle histoire! - Encore une autre, dis, raconte nous une autre histoire, s’il te plaît.”
Népomucénos et Sidonia se regardent. Sidonia sourit et ferme doucement les yeux. “Bon, c’est d’accord, s’écrit Népomucénos, mais nous changeons de lieu. Je veux vous faire découvrir le plus bel endroit de la Grèce... et, même si ce n’est pas le plus beau, je sais bien que c’est celui que Sidonia préfère. Vite aux chevaux! regardez ils agitent déjà leurs ailes”.
Les enfants se précipitent sur leurs chevaux. Népomucénos et Sidonia ferment les yeux et se donnent la main et les voilà tous partis pour Mycènes.

Ils se trouvent devant la porte aux lionnes. Les murailles sont faites de pierres si grosses qu’on a du mal à croire que des hommes aient pu construire de tels murs. Les enfants se tournent instinctivement vers Népomucénos, ils attendent l’histoire. Népomucénos commence alors d’une voix lente et grave :
“C’est devant cette porte, il y a très, très longtemps qu’Agamemnon est revenu en triomphateur de Troie, il avait mené une guerre longue et dure pour arracher la femme de son frère aux Troyens. C’était Hélène la plus belle femme du monde, elle s’était laissée séduire par le beau prince Paris !
Imaginez donc, les enfants, Agamemnon triomphant arrivant devant cette porte sur son char: il est beau, sa cuirasse brille au soleil, son casque resplendit et sa femme Clitemnestre vient l’accueillir un sourire un peu crispé sur les lèvres. Est-ce parce que Agamemnon ramène avec lui une belle captive: Cassandre? Clitemnestre serait-elle jalouse? Ce serait bien étonnant car, peu après le départ d’Agamemnon pour Troie, Clitemnestre est tombée amoureuse d’Egisthe avec qui elle partage tout son temps.
- Il ne faut pas oublier, dit Sidonia, qu’avant de partir pour Troie Agamemnon a sacrifié leur fille Iphigénie sur l’autel des dieux pour obtenir que les vents se lèvent et fassent gonfler les voiles de ses bateaux. Comment Clitemnestre aurait-elle pu lui pardonner?
- Quoiqu’il en soit Agamemnon est là splendide sur son char. Sa femme lui sourit et l’invite à venir se délasser dans un bain. Il descend de son char et la suit. Cassandre se met à trembler. Elle est devant la porte, immobile, elle sait déjà ce qui va se passer. Elle a reçu du dieu Apollon le don de prévoir tout ce qui est triste dans l’avenir et de n’être crue par personne. Cassandre se tord les mains, elle crie de douleur: elle sait qu’Agamemnon va mourir, mais personne ne la croit. Laissons la nous aussi devant cette porte et montons vers le palais où le drame se joue. Le palais est au sommet de l’acropole, la montée est rude. Agamemnon entre dans son palais ses enfants sont là. Electre la première se jette dans ses bras: son père lui a beaucoup manqué, elle hait Égisthe qui a pris sa place. Oreste s’avance, lui, plus lentement : il est impressionné par l’armement de son père. Agamemnon quitte ses armes et prend son fils dans ses bras. Clitemnestre s’avance, toujours le sourire aux lèvres, les sépare et entraîne son époux vers le bain. Agamemnon content de cet accueil et de retrouver la douceur du foyer se laisse faire, sans voir Égisthe qui pénètre silencieusement dans la salle. Brusquement Clitemnestre jette un filet sur lui et le vainqueur de Troie ne pourra plus se défendre : Égisthe va le tuer sans peine à coups de hache. La nouvelle du crime se répand dans le palais. Vite un vieux serviteur fidèle sauve Oreste en l’emmenant très loin : Égisthe, assoiffé de pouvoir aurait très certainement tué le fils d’Agamemnon. Électre pleure et injurie sa mère et Égisthe. À partir de ce jour, elle va mener une vie misérable dans le palais, jusqu’à ce qu’Égisthe la marie à un pauvre paysan. Il pense qu’ainsi les enfants qu’Électre mettra au monde ne viendront pas, un jour, lui réclamer le trône de Mycènes. Électre vit maintenant hors de ce beau palais, le coeur plein de haine, ne désirant que la vengeance. Un jour, un jeune homme arrive, Électre met du temps à le reconnaître. et pourtant c’est son frère, c’est Oreste! voilà enfin pour Électre l’occasion rêvée. Elle pousse son frère au meurtre. Oreste va tuer Égisthe et...sa propre mère! Ensuite Oreste aura du mal à assumer cet acte. Il va devenir fou et errer à travers la Grèce avec son fidèle ami Pilade jusqu’à ce qu’il puisse se purifier et obtenir le pardon des dieux.

Chaque lettre de Nausicaa publie des aventures de Sidonia et Népomucéos pour les adhérents à l’association. Adhérez !


Date de création : 25/10/2005 14:47
Dernière modification : 25/10/2005 14:47
Catégorie : coin à histoires 5
Page lue 3403 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Spécial info !
Nausicaa participe aux journées e l'archéologie à Marseille

Au programme, à Marseille pour les journées Nationales de l’Archéologie :

Au Musée d’Histoire

Le Musée d’Histoire de Marseille est un site de la « Voie historique ». A deux pas du Vieux Port, et tout autour du site archéologique de la Bourse – Port Antique, le musée permet de découvrir les 26 siècles d’existence de la plus ancienne ville de France. 13 séquences chronologiques, introduites par un objet-phare emblématique de la ville, jalonnent le parcours permanente des collections, des premières occupations préhistoriques aux développements urbains contemporains
Au programme pour les journées nationales de l’Archéologie :

Visite : Les Voyages des héros de l’Antiquité : récits contés
Samedi 17 : de 14h30 à 15h30 et de 16h30 à 17h30
Dimanche 18 juin : de14h30 à 15h30 et de 16h30 à 17h30

Récits au cœur des collections : autour de Prôtis, de la fondation de Marseille, d’Ulysse et du monde des morts.
Par l’association Nausicaa, en collaboration avec les Journées de l’Antiquité
Durée : une heure
Public familial, enfants à partir de 6 ans
Inscriptions sur place le jour même (dans la limite des places disponibles) au stand “Les Journées de l’Antiquité”.
RDV dans le hall d’accueil, en rez-de-jardin


Recherche



Connexion...
 
Liste des membres Membres : 41

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


  Membre en ligne :
  Anonyme en ligne : 1

Total visites Total visites: 164869  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 2

Le 23/02/2009 @ 17:35

^ Haut ^